Back to press releases
26 April 2017

Investissements de 1,28 milliard de dollars en faveur du développement économique des régions

Québec, le 26 avril 2017. Le Gouvernement du Québec est fier d’affirmer que vingt-deux mois après son lancement, la Stratégie maritime du Québec poursuit dans la voie du succès, avec la confirmation de 187 initiatives et projets dans différentes régions du Québec et des investissements totalisant près de 1,28 milliard de dollars.

Le ministre délégué aux Affaires maritimes, Jean D’Amour, s’est réjoui de ces chiffres et du fait que ces initiatives aient cours dans quinze régions du Québec. Il a également souligné que cela permettait d’entrevoir la création ou le maintien de plus de 7 000 emplois directs et indirects, selon une récente estimation de l’Institut de la statistique du Québec, plaçant ainsi le Québec en très bonne position d’atteindre son objectif de 30 000 emplois créés ou maintenus à l’horizon 2030 de la Stratégie.

De ces 1,28 milliard de dollars, 323,9 millions proviennent du Gouvernement du Québec. Les autres investissements proviennent du gouvernement fédéral (396,7 M$) ainsi que des partenaires privés (276,1 M$) et d’autres sources diverses (234,5 M$). Les initiatives confirmées couvrent différents secteurs du domaine maritime, soit le tourisme, le transport, les pêches et l’aquaculture, l’innovation ainsi que l’environnement, l’industrie et l’énergie.

Parmi les réalisations ayant cours dans le cadre de la Stratégie maritime, mentionnons la mise en place de diverses enveloppes de soutien financier pour des chantiers touristiques, logistiques et portuaires, dont plusieurs initiatives pour l’implantation de seize zones industrialo-portuaires d’un bout à l’autre du Saint-Laurent ainsi qu’à Saguenay, pour la création du Réseau Québec maritime, qui rassemble les forces vives en recherche et en innovation dans le domaine maritime, et de l’Institut France-Québec pour la coopération scientifique en appui au secteur maritime, ainsi que pour le développement de la filière québécoise des biotechnologies marines.

Les régions, grandes gagnantes du succès de la Stratégie

Le ministre a tenu à souligner que les régions du Québec s’illustrent particulièrement dans ce bilan positif de la Stratégie. Par exemple : pas moins de 31 initiatives ont cours dans la région du Bas-Saint-Laurent, dont l’acquisition d’un nouveau navire de croisières par Investissements Navimex et le financement du Centre de recherche sur les biotechnologies marines de Rimouski; 52 en Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine, dont la modernisation de l’entreprise Fermes marines du Québec et de sa société affiliée, Fermes marines de Gaspé, ainsi que le projet d’amélioration des installations portuaires à Cap-aux-meules aux Îles-de-la-Madeleine; 9 en Mauricie, dont la mise en place d’un terminal multifonctionnel à Trois-Rivières et le réaménagement du navire MS Jacques-Cartier pour des croisières fluviales et maritimes sur le Saint-Laurent; 21 sur la Côte-Nord, dont la certification internationale par Marine Stewardship Council du crabe des neiges de la Côte-Nord et l’acquisition de deux bateaux-excursion pour l’entreprise Les croisières du capitaine, à Sept-Îles; et 17 initiatives dans la région de Montréal, dont l’aménagement du terminal à conteneurs dans le secteur Viau afin d’augmenter de 450 000 conteneurs la capacité de manutention au port de Montréal, ainsi que le projet de réhabilitation de la gare maritime et de la jetée Alexandra

Citation :

« Depuis son lancement, partout où nous sommes allés la présenter, la Stratégie maritime a connu un accueil très positif, que ce soit à l’échelle du Québec ou à l’international. Maintenant, grâce à la mobilisation et au savoir-faire de tous les acteurs du milieu, cet enthousiasme se traduit par des actions concrètes qui viennent propulser le Québec maritime encore plus loin, réaffirmant la place du Québec comme lieu incontournable pour ceux qui veulent faire des affaires en Amérique du Nord. Mais le plus important est que ce succès se traduit par des retombées sur les plans de l’économie et de l’emploi sur l’ensemble du territoire québécois, et ce, malgré l’incertitude économique ressentie sur la scène internationale. Je suis convaincu que ce succès se poursuivra pour les prochaines années, au moins jusqu’en 2030, au bénéfice des Québécoises et des Québécois. »

Jean D’Amour, ministre délégué aux Affaires maritimes

Lien connexe :

stratégiemaritime.gouv.qc.ca.

- 30 -