Back to press releases
24 October 2017

Journée maritime québécoise : expédier autrement et efficacement – Le ministre Jean D’Amour souligne le dynamisme du milieu maritime québécois à l’occasion de la 17e Journée maritime

Québec, le 24 octobre 2017. Le ministre délégué aux Affaires maritimes, Jean D’Amour, prenait part, aujourd’hui, à l’Assemblée nationale, à la 17e Journée maritime québécoise. Organisée par la Société de développement économique du Saint-Laurent (SODES), en collaboration avec les Armateurs du Saint-Laurent, cette journée avait pour thème comment expédier autrement et efficacement?

Le ministre a souligné l’importance de la mise en valeur durable du territoire maritime québécois, qui passe par la participation concertée des acteurs du milieu et par un transport maritime propre, efficace et novateur.

Citation :

« Il importe de mettre en commun nos connaissances, nos expertises et nos initiatives. Cette journée y est propice et elle nous permet de mettre en place des solutions concrètes. Et je suis convaincu que la Stratégie maritime est l’outil par excellence pour entamer, ensemble, cette démarche intégrée alliant les dimensions économique, environnementale et humaine. Cette participation de toutes et tous à ce projet de société mobilisateur nous aidera à prendre des décisions éclairées et à poser les gestes qui feront progresser la mise en œuvre de notre vision commune d’un Québec maritime responsable. »

Jean D’Amour, ministre délégué aux Affaires maritimes

Faits saillants :

La Stratégie maritime :

  • tout comme le Plan Nord, est une initiative économique majeure pour le Québec;
  • vise une utilisation optimale et responsable du potentiel maritime québécois et comporte différentes mesures destinées à mettre en valeur le transport maritime, le tourisme et les ressources marines du territoire maritime;
  • engendrera, d’ici 2030, des investissements de plusieurs milliards de dollars et entraînera la création de 30 000 emplois directs, dans toutes les régions du Québec;
  • prévoit, dans son plan d’action, des investissements de l’ordre de 2,9 milliards de dollars pour les cinq premières années.

- 30 -