Former une main-d’œuvre qualifiée et développer ses compétences

Le gouvernement travaillera de concert avec le milieu et veillera notamment à l’élaboration de nouveaux types de formation pour répondre aux besoins dans les secteurs d’avenir, ainsi qu’aux nouvelles exigences en matière de santé, de sécurité et de protection de l’environnement. Il entend également prendre des mesures afin de favoriser l’adéquation entre le niveau, la qualité ainsi que la quantité des formations et les besoins de l’industrie à court et à long terme.

Actions prioritaires

Créer une table de concertation

Créer une table ad hoc de concertation pour assurer une meilleure adéquation entre les besoins en main-d’œuvre qualifiée et l’offre de la formation ainsi que le soutien au développement des compétences.

Diversifier et adapter l’offre de formation

Diversifier et adapter l’offre de formation en partenariat avec les acteurs du milieu de l’enseignement, notamment les commissions scolaires, les centres de formation professionnelle et les écoles nationales tels l’Institut maritime du Québec (IMQ) et l’École des pêches et de l’aquaculture du Québec (ÉPAQ).

Élaborer des programmes d’études

Élaborer un programme d’études conduisant au diplôme d’études professionnelles (DEP) dans le domaine du matelotage, afin de répondre aux besoins de l’industrie maritime.

Promouvoir les professions reliées au monde maritime

Promouvoir les professions reliées au monde maritime, offrant de bonnes perspectives d’insertion au marché du travail.

Former la main-d’œuvre

Investir pour le développement des compétences de la main-d’œuvre.

Investissement de 15 M$, pour
les cinq prochaines années