Soutenir les chantiers maritimes québécois

En raison de l’importance de l’industrie de la construction navale pour l’économie du Québec, des services de soutien qu’elle fournit au transport maritime et du contexte d’affaires international caractérisé par des pressions à la baisse sur les prix des navires, le gouvernement du Québec continuera à soutenir les chantiers maritimes québécois.

Actions prioritaires

Offrir des déductions financières

Offrir une déduction additionnelle pour amortissement de 50 % aux armateurs québécois à l’égard des travaux de construction ou de rénovation de navires qui sont réalisés par des chantiers maritimes québécois.

Déduction additionnelle pour amortissement de 50 %

Offrir une réserve libre d’impôt

Offrir une réserve libre d’impôt destinée aux armateurs québécois pour financer les travaux d’entretien, de rénovation ou de construction de navires qu’ils confieront à un chantier maritime québécois.

Déterminer de nouveaux moyens financiers

Déterminer d’autres moyens financiers pour aider l’industrie navale, notamment des solutions de rechange pour la caution et les garanties concernant la construction navale.

Collaborer avec le gouvernement fédéral

Travailler de concert avec le gouvernement fédéral afin que les chantiers maritimes québécois participent au renouvellement de la flotte de navires canadiens.

Maintenir le crédit d’impôt

Maintenir le crédit d’impôt remboursable pour la construction ou la transformation de navires.

Développer des chantiers maritimes au Québec

Consacrer une enveloppe, à même le Fonds du développement économique (FDE), pour le développement des chantiers maritimes au Québec.

Investissement de 50 M$