Retour aux communiqués
3 octobre 2017

BioMarine Business Convention 2017 – Entente entre le Québec et l’Argentine en recherche

Rimouski, le 3 octobre 2017. Le ministre délégué aux Affaires maritimes du Québec et ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent, M. Jean D’Amour, a annoncé aujourd’hui qu’un projet de collaboration était sur le point d’être conclu entre le Québec et l’Argentine dans le domaine des sciences maritimes. Ce projet de partenariat est l’une des retombées de la BioMarine Business Convention, un événement d’envergure internationale qui se tient à Rimouski, du 1er au 3 octobre.

M. D’Amour rencontrera à ce sujet M. Daniel Martinioni, ministre de la Science et de la Technologie, province de la Terre de Feu, Antarctique et îles de l’Atlantique Sud de l’Argentine et M. Gustavo Ferreyra, directeur du Centre Austral de la Recherche Scientifique, en représentation du Ministère de la Science, de la Technologie et de l’Innovation Productive de l’Argentine.

À l’instar du Québec avec sa Stratégie maritime, l’Argentine a mis en place une initiative stratégique de recherches scientifiques incluant des activités d’exploration, de conservation, d’innovations technologiques et de transfert des connaissances : Pampa Azul. En raison des nombreuses similitudes entre les deux démarches, les deux États ont rapidement perçu les avantages que comporterait l’établissement de liens de collaboration à long terme qui permettraient d’échanger sur les enjeux communs du développement maritime durable.

Le Québec et l’Argentine collaborent depuis plusieurs années dans le domaine de la recherche maritime. Des chercheurs et étudiants de l’Institut des sciences de la mer de Rimouski (ISMER), de l’Université du Québec à Rimouski (UQAR) et de l’Argentine publieront d’ailleurs un numéro spécial conjoint dans la revue internationale Oceanography, afin de dévoiler les résultats de la mission du navire de recherche Coriolis II dans le golfe de San Jorge en Argentine, en 2014. L’édition de ce numéro spécial est rendue possible grâce à la participation financière des gouvernements du Québec et de l’Argentine, ainsi que de l’ISMER-UQAR

Citations

« Le Québec et l’Argentine ont beaucoup en commun, tant du point de vue de l’occupation du territoire qu’à celui de l’utilisation de leurs ressources marines. Mais ces deux nations partagent surtout la volonté de développer la recherche et d’innover dans le secteur du développement maritime durable, notamment en soutenant l’essor des biotechnologies marines et le développement des connaissances stratégiques sur les écosystèmes. Je suis persuadé que ce partenariat bénéfique s’intensifiera au cours des années à venir. »

Jean D’Amour, ministre délégué aux Affaires maritimes et ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent

« Le Québec, par l’entremise de l’ISMER-UQAR, entretient depuis plusieurs années des collaborations importantes avec l’Argentine. Les chercheurs et les étudiants des deux nations. Ils ont d’ailleurs mené conjointement une importante mission commune au large de l’Argentine et ils élaborent actuellement divers projets sur le plan de la recherche et de la formation. Ces collaborations ont commencé à partir de l’an 2000, alors que des projets d’envergure financés par le CRSNG et l’Argentine ont permis, entre autres, la réalisation d’une mission scientifique conjointe, incluant l’hivernage en Antarctique, d’un bateau battant pavillon canadien. Nous avons la ferme intention de consolider ces liens entre les différents acteurs québécois et argentins et d’unir nos forces pour mettre en place des initiatives structurantes et innovantes d’envergure dans le domaine maritime, et ce, d’un hémisphère à l’autre ! »

Guillaume St-Onge, directeur du Réseau Québec maritime

À propos du Réseau Québec maritime

Le Réseau Québec maritime regroupe l’ensemble des universités du Québec, les collèges et centres collégiaux de transfert de technologie (CCTT), les centres de recherche, les acteurs communautaires, gouvernementaux et industriels concernés par le développement durable du secteur maritime. Il a pour mission de fédérer et d’animer les principaux acteurs du secteur de la recherche et de l’innovation et de contribuer à asseoir le statut du Québec comme phare international en recherche maritime (www.rqm.quebec).

- 30 -