Retour aux communiqués
25 janvier 2017

Investissement de près de 18 millions de dollars dans les infrastructures d’établissements d’enseignement postsecondaire du Bas-Saint-Laurent pour favoriser la recherche et l’innovation

RIMOUSKI, QC, le 23 janv. 2017 – Le député de Louis-Hébert, Joël Lightbound, au nom du ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique, l’honorable Navdeep Bains, a annoncé aujourd’hui, de concert avec la ministre de l’Enseignement supérieur du Québec, Mme Hélène David, l’octroi d’un investissement historique visant à doter les jeunes Québécois d’une éducation postsecondaire de grande qualité qui leur permettra d’atteindre leurs objectifs.

Le gouvernement du Canada et le gouvernement du Québec investiront 15,97 millions de dollars dans quatre projets d’une valeur totale de près de 18 millions de dollars dans la région du Bas-Saint-Laurent. Ces fonds permettront aux établissements d’enseignement postsecondaire de dispenser aux étudiants la formation requise par les emplois bien rémunérés actuels et futurs de la classe moyenne.

Les fonds fédéraux sont octroyés par l’entremise du Fonds d’investissement stratégique pour les établissements postsecondaires, qui vise à permettre aux campus canadiens d’améliorer et de moderniser leurs installations de recherche et d’en rehausser la viabilité environnementale.

La contribution du gouvernement du Québec s’inscrit quant à elle dans le Plan québécois des infrastructures, qui prévoit des investissements dans tous les secteurs d’activité économique, notamment l’enseignement supérieur.

L’Université du Québec à Rimouski utilisera ces fonds, notamment, pour procéder à un réaménagement majeur et à une mise à niveau de ses espaces de recherche, ce qui favorisera le déploiement adéquat de ses expertises de calibre mondial. Le Centre d’appui à l’innovation par la recherche et l’Institut des sciences de la mer, au sein de l’Université, verront aussi leurs installations améliorées grâce à ce financement. Deux autres projets d’envergure reçoivent des fonds aujourd’hui, dont un au Cégep de Rimouski et un au Cégep de La Pocatière.

Au total, 17,77 millions de dollars seront investis dans des projets de la région du Bas-Saint-Laurent :

  • Le gouvernement du Canada fournira 8,70 millions de dollars;
  • Le gouvernement du Québec fournira 7,27 millions de dollars;
  • Les établissements eux-mêmes et d’autres partenaires fourniront 1,80 million de dollars.

Les universités et les cégeps du Québec recevront au total près de 1,1 milliard de dollars du gouvernement du Canada, du gouvernement provincial, des établissements eux-mêmes et de donateurs ou organismes privés.

Grâce à ces investissements au Québec, les étudiants, professeurs et chercheurs auront accès à des installations ultramodernes pour effectuer des travaux de recherche parmi les plus avancés au pays. Ils disposeront de locaux bien adaptés à leurs besoins d’apprentissage continu et de perfectionnement. Ils travailleront en étroite collaboration avec leurs partenaires afin de traduire leurs découvertes en produits et en services concrets. Ce faisant, ils se prépareront à occuper des emplois bien rémunérés à valeur ajoutée et à créer ceux de demain. Leurs travaux et leurs découvertes favoriseront l’émergence de la nouvelle génération d’innovateurs.

Citations

« Cet investissement historique du gouvernement du Canada est un jalon de plus pour concrétiser la vision du gouvernement qui est de faire du Canada un pôle mondial de l’innovation. Nous voulons faire du Canada un chef de file en ce qui a trait à la transformation des idées en solutions, des sciences en technologies, des compétences en emplois pour la classe moyenne, et des jeunes entreprises en succès internationaux. »
— Le ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique, l’honorable Navdeep Bains

« Investir temps et argent pour la réussite de nos étudiants, c’est ce que notre gouvernement continuera à faire, et c’est la raison pour laquelle nous sommes réunis aujourd’hui. Notre volonté est claire : mettre tout en œuvre afin de permettre à nos étudiants et à nos professeurs de réaliser les plus grandes choses. Des sommes aussi importantes sont consacrées pour assurer le développement de nos établissements d’enseignement supérieur : nous nous assurons ainsi que les générations futures disposent d’infrastructures de pointe. »
— La ministre de l’Enseignement supérieur du Québec, Hélène David

« Les investissements annoncés aujourd’hui rendront les établissements d’enseignement de la région du Bas-Saint-Laurent encore plus stimulants. Nous nous assurons que ceux-ci continuent de jouer un rôle clé dans la région, qu’ils demeurent une source de fierté pour toute la collectivité. En renouvelant leurs infrastructures, nous facilitons aujourd’hui les travaux de deux établissements qui jouent un rôle central dans le développement du savoir sur les questions maritimes, soit le Réseau Québec maritime et l’Institut France-Québec pour la coopération scientifique en appui au secteur maritime. »
— Le ministre québécois délégué aux Affaires maritimes et ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent, Jean D’Amour

« La recherche et l’innovation sont au cœur du développement économique et social du Québec et constituent l’une des clés de notre prospérité collective. Pour que nous puissions exploiter pleinement leur potentiel et accroître constamment leur performance, nos infrastructures de recherche doivent être à la fine pointe de la technologie et s’arrimer aux normes de qualité qu’on retrouve ailleurs dans le monde. Les investissements annoncés aujourd’hui favoriseront ainsi la pérennité et la croissance de notre environnement de recherche, et ce, au profit des étudiants, des professeurs et des chercheurs, mais surtout au profit de la compétitivité du Québec. »
— La ministre québécoise de l’Économie, de la Science et de l’Innovation et ministre responsable de la Stratégie numérique, Dominique Anglade

« Grâce à ces investissements des gouvernements fédéral et provincial, l’Université du Québec à Rimouski pourra disposer de laboratoires de recherche de pointe dans des domaines stratégiques pour le développement du Québec et du Canada. La mise à niveau de nos infrastructures de recherche favorisera notre positionnement, tant sur la scène nationale qu’internationale, et rendra notre université encore plus attrayante auprès des étudiantes et des étudiants. »
— Le recteur de l’Université du Québec à Rimouski, Jean-Pierre Ouellet

Les faits en bref

  • Le premier ministre du Canada, le très honorable Justin Trudeau, et le ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique, l’honorable Navdeep Bains, ont récemment annoncé que le gouvernement fédéral fournirait plus de 385 millions de dollars pour l’infrastructure de recherche des établissements d’enseignement au Québec.
  • Le premier ministre du Québec, M. Philippe Couillard, et la ministre de l’Enseignement supérieur, Mme Hélène David, ont récemment annoncé que le gouvernement du Québec investirait plus de 345 millions de dollars dans l’infrastructure de recherche des établissements d’enseignement postsecondaire au Québec.
  • Une partie de l’investissement du gouvernement du Québec alloué à l’Université du Québec à Rimouski permettra de rendre disponibles de nouveaux locaux pour les activités du Réseau Québec maritime et de l’Institut France-Québec pour la coopération scientifique en appui au secteur maritime, deux entités créées en 2016 dans le cadre de la Stratégie maritime du Québec pour fournir des éléments de réponse concrets aux enjeux maritimes.
  • Des établissements d’enseignement postsecondaire du Bas-Saint-Laurent ont obtenu un financement fédéral de 8,70 millions de dollars au titre du Fonds d’investissement stratégique pour les établissements postsecondaires, ainsi qu’une contribution de 7,27 millions de dollars du gouvernement du Québec par l’entremise du Plan québécois des infrastructures.
  • Les investissements ciblés et à court terme faits dans le cadre du Fonds d’investissement stratégique pour les établissements postsecondaires stimuleront l’activité économique au pays et permettront aux universités et aux collèges de former des travailleurs hautement qualifiés, d’être des incubateurs de découvertes, et de collaborer à des projets innovateurs qui aideront les entreprises canadiennes à demeurer concurrentielles et à prendre de l’expansion sur les marchés internationaux.
  • Le Fonds d’investissement stratégique pour les établissements postsecondaires appuie les objectifs du gouvernement du Canada dans le dossier des changements climatiques en favorisant des projets d’infrastructure verte et durable.
  • Le Programme d’innovation du Canada vise à nous assurer que le pays est concurrentiel sur le plan de la recherche, de la commercialisation de nouveaux produits et services, de l’accélération de la croissance commerciale et de la capacité d’aider les entrepreneurs à passer avec brio de la phase du démarrage au succès international.

Liens connexes

Suivez le ministre Bains sur les médias sociaux.

Twitter : @MinistreISDE

- 30 -