Retour aux communiqués
15 décembre 2016

La compagnie minière Métaux BlackRock s’installera à Port Saguenay

Québec, le 15 décembre 2016. Le ministre délégué aux Affaires maritimes, M. Jean D’Amour, et le député de Dubuc et adjoint parlementaire du premier ministre pour la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean, M. Serge Simard, se réjouissent de la décision prise par la compagnie minière Métaux BlackRock de s’installer au terminal portuaire de Grande Anse pour y construire son usine de transformation du concentré de vanadium-titane-magnétite.

« C’est une excellente nouvelle pour Port Saguenay et la région », de mentionner le ministre D’Amour. La construction de cette usine se concrétisera par d’importants investissements et la création de plusieurs emplois, ce qui représente des retombées positives pour le Saguenay–Lac-Saint-Jean. Le Québec est riche de sa voie maritime et de ses installations portuaires. C’est grâce à eux que nous pouvons accueillir des chantiers comme celui de Métaux BlackRock et ainsi saisir les occasions d’affaires liées à l’économie maritime », a déclaré le ministre D’Amour.

« Je me réjouis de cette excellente nouvelle. L’usine de transformation sera approvisionnée par la mine de Métaux BlackRock, qui sera située près de Chibougamau, sur le territoire du Plan Nord. Il s’agit d’un exemple concret de notre vision du développement du Nord, qui profite aussi aux centres urbains du sud. Je tiens à souligner également le choix de la compagnie minière d’effectuer la transformation de son concentré de vanadium-titane-magnétite ici, au Québec, ce qui permettra de maximiser l’exploitation de nos richesses », a affirmé le ministre Arcand.

« C’est une annonce très importante pour ma circonscription et pour toute la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean. L’implantation de cette compagnie minière aura un effet structurant sur l’économie régionale, en plus des emplois de qualité qui seront créés. Le site de Port Saguenay, avec ses multiples atouts, est appelé à prendre de l’expansion. Voilà une belle occasion de dynamiser les occasions d’affaires et de favoriser la création d’emplois dans notre milieu », a ajouté le député Serge Simard.

La construction de l’usine de transformation est estimée par l’entreprise à un milliard de dollars. À terme, c’est mille emplois directs et indirects qui devraient être créés par l’exploitation de la mine et les activités de l’usine.

« Depuis le lancement des seize zones industrialo-portuaires tout le long du Saint-Laurent, nous avons pu constater l’engouement des entreprises à venir s’y installer. La qualité des terrains et les efforts déployés par les différents milieux se concrétisent par la création de chantiers comme celui de Métaux BlackRock. Avec la Stratégie maritime, nous avons fait le pari de stimuler une croissance durable de l’économie maritime québécoise et d’encourager la création d’emplois de qualité dans toutes les régions du Québec. Eh bien, nous sommes sur la bonne voie », a affirmé le ministre D’Amour.

À propos de la Stratégie maritime

La Stratégie maritime constitue, tout comme le Plan Nord, une initiative économique majeure pour le Québec. Elle vise une utilisation optimale et responsable du potentiel maritime québécois et comporte différentes mesures destinées à mettre en valeur le transport maritime, le tourisme et les ressources marines du territoire maritime. D’ici 2030, la Stratégie maritime engendrera des investissements de plusieurs milliards de dollars et entraînera la création de 30 000 emplois directs, dans toutes les régions du Québec. Son plan d’action prévoit des investissements de l’ordre de 2,9 milliards de dollars, pour les cinq premières années.

Pour en savoir plus au sujet de la Stratégie maritime, ou pour la consulter, visitez le www.stratégiemaritime.gouv.qc.ca.

- 30 -