Retour aux communiqués
5 octobre 2017

Mission réussie pour le Québec, hôte de BioMarine 2017

Québec, le 4 octobre 2017. – Le Québec est fier d’avoir accueilli la BioMarine Business Convention, pour laquelle Rimouski était la ville hôte cette année. Le congrès a pris fin hier, au terme de trois jours d’échanges de savoirs, d’expertise et de partenariats d’affaires dans le secteur des biotechnologies marines. Cette implication du Québec vient consacrer sa place et son rôle phare sur la scène internationale dans un secteur en plein essor.

Le ministre délégué aux Affaires maritimes et ministre responsable de la région du Bas-Saint-Laurent, M. Jean D’Amour, est donc satisfait de la participation du Gouvernement du Québec. Plus de 250 dignitaires et chefs d’entreprise de l’international se sont en effet déplacés pour l’occasion, parmi lesquels le prince Albert II de Monaco.

Le ministre a profité de l’occasion pour annoncer la vision du Québec en matière de biotechnologies marines. Il s’agit de créer une filière québécoise intégrée et innovante pour l’ensemble du Québec, tournée vers le marché international, et d’assurer une gestion durable de la ressource halieutique.

Nouveaux accords de partenariat

Ce rendez-vous international a généré de nombreux échanges avec investisseurs étrangers et s’est soldé par de nouveaux partenariats d’affaires.

Dans ce contexte, des rencontres bilatérales ont eu lieu entre le Québec et plusieurs autres États. Parmi eux, on note le Portugal, la Principauté de Monaco, l’Argentine, la Chine, l’Italie et la Commission européenne, de même que les régions de la Bretagne, de l’Aquitaine et de St-Pierre-et-Miquelon en France. Le Québec a également rencontré les représentants français du fonds d’investissements Seventure Partners. C’est une ouverture sur un marché potentiel immense pour le Québec et les produits d’ici.

De plus, une entente de collaboration est sur le point d’être conclue entre le Québec et l’Argentine dans le domaine des sciences maritimes, scellant ainsi une coopération de longue date entre les deux nations.

À l’issue de ces échanges, le Gouvernement du Québec est à l’écoute des acteurs de la filière québécoise des biotechnologies marines, ce qui lui permet de préparer un plan d’action en concertation avec eux et calqué sur leurs besoins.

Le Québec jouera donc un rôle clé lors de la prochaine conférence BioMarine qui se tiendra au Portugal en 2018.

Citation :

« Le Québec occupe désormais une place stratégique sur l’échiquier mondial dans le secteur des biotechnologies marines. Miser sur la richesse de notre fleuve et la valorisation ainsi que la transformation de ses ressources tout en les préservant, dans une perspective de développement durable, c’est une opportunité que nous saisissons pleinement. Prendre part à cette nouvelle économie de l’eau, qui est véritablement de l’or bleu pour le Québec, est le gage d’un avenir prospère. »

Jean D’Amour, ministre délégué aux Affaires maritimes

Des investissements totalisant 1,4 milliard de dollars avec la Stratégie maritime du Québec

Les chiffres entourant le déploiement de la Stratégie maritime, un peu plus de deux ans après son lancement, font état de 205 initiatives confirmées dans quelque 56 municipalités du Québec, totalisant plus de 1,4 milliard de dollars d’investissements. Ainsi, environ 50 % de l’objectif fixé par le plan d’action 2015-2020 est atteint. Ces initiatives couvrent les différents secteurs du domaine maritime que sont le tourisme, le transport, les pêches et l’aquaculture, l’innovation ainsi que l’environnement et sont réparties dans l’ensemble des régions du Québec. Les investissements permettront de créer ou de maintenir plusieurs milliers d’emplois directs et indirects, soit plus de 8 000, selon les plus récentes données.

- 30 -